une Chrétienne née sur la terre arabe.

une Chrétienne   née  sur  la  terre  arabe.

Un sourire de mon ami le lion -part one

Ma vie se disloque.

Mon souvenir des jours heureux est encore régi par une passion venue des paradis new-yorkais.

Il y a une image que je garde collée sur le cœur, celle de ma mère marchant sur Fifth Avenue où nous avons rendez-vous. C'est une  jeune femme de Monbasa qui donne la main à son fils, élégance à la française légère moi, je cours, je cours parce que  je n’ai jamais su marcher lentement, parce que je suis le fils bien-aimé. Cette femme là ne doit pas être celle qui m’attend, elle est trop jeune. Je suis un peu essoufflé, je viens de la perdre de vue. Ayant vécu seul si longtemps loin d'elle, mes mots sont ceux  du ramage d'un oi­seau qui n’a pas encore tout son plumage.



12/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres