"Les billets fous de Luce Caggini"

1962 -Roger Degueldre - une ombre à vie sur une France abjecte

 

 

 

 

 

 Ces lignes ne seront jamais lues par " les jeunes " ,

ces larves à vie ,  en surnombre sur notre territoire

 

 par une Aubry qui se dit prête à accueillir à Lille les réfugiés du navire Sea-watch ,

 

les islamo-gauchistes   putrides  ,

les philopsophes de génie qui se croient assis ailleurs

que sur leur cul ,

les medias à l 'échine désossée .

Pour tous ces Français à l ' odeur fétide,

 

Roger Degueldre  le valeureux est hors de votre portée.

 


 

 

 

Condamné à mort le 28 juin 1962 par la Cour militaire de justice, Roger Degueldre

 

est fusillé au fort d'Ivry1 (région parisienne), le 6 juillet 1962.

 

 .

 

 

 « Le jour où les « fells » entreront à Alger, j’espère trouver trois compagnons pour garder les faces du Monument aux morts et tomber en tirant une dernière salve de PM »

 

 

« Les trois premiers officiers ayant refusé l'ordre de former le peloton d'exécution, les capitaines Jean de Balby de Vernon, Michel Cabanes et Michel Martet, du 501e régiment de chars de combat de Rambouillet, sont sanctionnés, rayés des cadres et mis aux arrêts. Les officiers suivants qui ont refusé l'ordre, ont également été sanctionnés. »

 

 

 T

 



01/07/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres