"Les billets fous de Luce Caggini"

Dans Saint -Sulpice la Rouge, un ange de pierre pleurait.

 

 

 

2 Rue Palatine: l 'adresse du lieu le plus éclectique de la religion donnant un sens giratoire à la myriade d'Américains venus visiter un repaire de relais non identifiés .Une rue de belle sonorité comme les cloches du credo .

Place Saint Sulpice : un énorme monastère parisien .C'est là que je vais aller me perdre en priant le ciel de prendre le relais de Dan Brown .

 

Les premiers pas me font perdre la notion du monde de dehors .

Un air de tranquillité en suspension.

Effluves de la pureté .

Envolée sereine.

Algues musicales géantes perdues entre la nef et le déambulatoire.

Mélopée amoureuse dans les tours.

Les vapeurs d'un monde musulman nourri de haine se sont évanouies dans la toute puissance velouteuse d'une grande église.

La prière rêvée des pierres échappées d' une abbaye .

Je suis dans la cité de la paix, à la source, je peux aller nu-pieds.

Un sourire s'ébauche sur mon visage .

 

Décence . Silences.

Un écroulement jusqu'au fond de la Méditerranée a englouti mes souve­nirs d' enfance dans un autre univers coupé de l 'innocence et des joies des jardins du soleil.

Les pays aimés sombrent dans les draps blancs souillés du sang de mes amis .Le mythe oriental abreuvé de mains coupées, de gorges entaillées s'est consumé sous mes yeux tandis que sur les brancards sont ramassés ceux qui sont déjà des corps .

La porte d'Ishtar n 'est victorieuse que de ses taureaux et de ses dragons émaillés dans un bleu d' emprunt .

 

Dans Saint-Sulpice, le Clair de lune de Louis Vierne sur les grandes orgues Cavaillé-Coll, anges , centaines de chaises bien rangées, ors, grands mystiques bleutés de la coupole, chérubins musiciens , jeunes vierges drapées ...Le réel a changé d'air. Un espace prend vie pendant que les murs se teintent d' ondes denses et gracieuses . Intemporel dans l ' intermède ravi au massacre .

Demain même mon sourire ne me quittera pas. J'irai habiter un film, une œuvre , une poésie , un tableau , j'irai sauter sur les épaules de Saint jean Baptiste la -haut , frôler les vitraux et je reviendrai au temps d'avant, à

l 'abri .

 

Les brigades de la terreur, les émirs de la mort qui condamnent à mort leurs poètes seront hors les murs . En enfer, les faiseurs de rimes qui tiennent des propos contre Dieu et contre le royaume des faiseurs de Wall Street .

 

Moi, j 'aime les frontières invisibles qui me donnent accès à des impos­sibles en toute sérénité avec l 'âme paisible du voleur qui repart les mains nues pendant que les prêcheurs de haine ont leurs bras grand- ou­verts .

 

Les grandes ombres blanches , les grandes ombres noires ont souillé les trot­toirs de Paris de leurs sourates vénéneuses..

« Tant de gens sous ses yeux étaient devenus en une nuit des cadavres gla­cés, alors que la veille encore ils avaient suffisamment d'énergie pour rire, que Manase était désormais insensible devant la vie ou la mort. » (The Stones Cry Out ).

Je fais des photos de portes , je peins des portes, des murs, des signes dans Notre Dame de la Consolation cette chapelle expiatoire aux victimes du Bata­clan .

Non, les pierres des cathédrales ne perdront pas leur immense pouvoir de christianisation de leur mémoire .



24/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres