"Les billets fous de Luce Caggini"

"la valise ou le cercueil" Algérie ,MAI 1958 :MAI 1968 :de la bibine

 

Le Monde.fr : Daniel Cohn-Bendit, le visage de 68 - Le Monde 2

 

 

Ce qui suit n 'est qu 'un abrégé délibérément limité des différents évènements qui on accompagné nos vies en Algérie , de l 'Est à l'Ouest : nous Juifs, musulmans, chrétiens, protestants.

Pourquoi en dire si peu ?

Parce que ce peu là est encore douloureusement et atrocement présent dans la mémoire de ces français de seconde catégorie que nous étions. Parce que nous faisons partie de votre histoire et nous sommes encore vivants .Alors , vous aussi vivez avec cette sombre période que la France veut ignorer .

L 'objectif de ces lignes tronquées est de faire savoir et re savoir à tous ceux qui se focalisent sur Mai 1968, que jamais ce qu ' ils considèrent comme une révolution n 'aura matraqué leur vie comme ce mois d'enfer de Mai 1958.

Ils peuvent bien avoir un Cohn Bendit (batard  )se  dit-il , ok)et autre héros brailleur de cet acabit, nous, nous avons encore sur

l 'estomac les Debre, les de Gaulle, les Katz, ( dont on se demandait de quel coté il était engagé dans cette guerre )et autres criminels les mains pleines du sang de nos enfants innocents.

 " Cons ! "nous avons été . les  pauvres  "cons" d'  une France sans   dignité.

Alors, imaginez, braves gens ce que peut être notre réaction quand la salope de mairesse Saint-Ouen Jacqueline Rouillon-Dambreville décide d'inaugurer une rue à la gloire d'une des ces "heroines"de la révolution algérienne et l 'appeler rue Nadia Guendouz

Justement celle qui a fait sauter une bombe au Milk Bar à Alger .

Nicole Guiraud âgée alors de 10 ans, qui avait eu ce jour-là le malheur de se trouvait près du Milk bar à Alger.. a perdu un bras….Ceux qui ont perdu la vie ,n 'ont plus d'importance……..

Mai 1958

110 morts, 147 blessés entre le 30 avril et le premier mai, comme d'habitude ce chiffre est seulement celui des attentats

Une dizaine de familles enlevées à Sidi Moussa.

Une automobile piégée explose devant le centre d'embauche des dockers sur le port d'Alger, une soixantaine de morts, plus de cent blessés.

Neuf français musulmans assassinés à la hache par des FLN tout fraîchement convertis, à Sidi Bel Abbés.

A Oran le quartier juif est l'objet d'une attaque FLN, aux cris de mort aux juifs. (Je suis oranaise)

Premiere communion : Frederique Dubiton, une petite fille amputée d'une jambe à la suite d'un mitraillage des aviateurs gaullistes.

Enlèvements à Aïn Temouchent, d'autres sont égorgés.

Une femme enlevée la veille est retrouvée dans la rivière harrach, près d'Alger, égorgée, nez coupé.

Dans la ville nouvelle d'Oran (un quartier maintenant sous contrôle FLN) une patrouille militaire trouve 41 corps saignés à mort, la rumeur prétend que les Européens enlevés servent à approvisionner les hôpitaux F.L.N. en sang frais.

On cite même le nom du docteur félon.

Les automobiles sont interdites de stationner dans les rues d'Oran. Cinquante voitures sont enlevées par l'armée et jetées à la mer.

Le F.L.N. égorge madame Fush et sa fille Colette 18 ans, chez elles, après les avoir abondamment violées.

, il y a lieu de ne procéder, en aucun cas, à des opérations de recherche dans les douars de harkis ou de leurs familles". (Référence : 1 H 1397).Joxe

15 mai :Le couvre feu est fixé à 18 heures à Alger.

Au comité des affaires algériennes du 16 Mai, Joxe change d'avis sur la volonté des harkis de venir se réfugier en France. Un mois avant, le 8 avril, il déclarait que c'était faux. Ce jour il fait écrire: "Les harkis veulent partir en masse. Il faut combattre cette infiltration, qui sous prétexte de bienfaisance aurait pour effet de nous faire accueillir des éléments indésirables".

Des charniers sont découverts dans le quartier de Hussein dey, l'un avec treize cadavres . Un des corps est identifié, il s'agit d'un algérois enlevé quelques jours avant.

A Valmy, petit village proche d'Oran ,un jeune lycéen de 18 ans est enlevé et disparaît à jamais. "la valise ou le cercueil"

De Gaulle à Peyrefitte : "la France ne devra plus avoir d'autorité… Si les gens s'entre- massacrent, ce sera l'affaire des nouvelles autorités "...

Le gouvernement annonce que 14.000 prisonniers F.L.N. ont été libérés depuis les accords

d'Evian.

Debré punit les officiers qui avaient organisé le départ de harkis en France écrivant ; " ces officiers ne doivent pas considérer ces hommes comme leur propriété , c'est aux autorités d'assurer la sauvegarde de ces harkis "

Le général Partiot refuse de désigner le peloton d'exécution de condamnés à mort O.A.S. et demande sa mise à la retraite anticipée

Découverte d'un charnier contenant 35 corps à Bouzarea, près d'Alger,

Boulin, secrétaire d'état aux rapatriés (déjà) indique que "seulement 100.000 personnes sont arrivées d'Algérie en mai et que cela n'excède pas les chiffres habituels des vacanciers".

De Gaulle surenchérit : "nous avons les moyens de transporter trois fois plus de monde qu'il ne s'en présente... il n'y a pas d'augmentation des départs, il n'y a pas d'exode..."

Il y a eu en Mai 462 enlèvements, portant le total à 630. (officiels)



07/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres