"Les billets fous de Luce Caggini"

Label Naïve dans la cité marchande-pas marchande de ceux qui aspirent à une élévation.

 

 
 
Label Naïve dans la cité marchande-pas marchande de ceux qui aspirent à une élévation. 



Comme tous ceux qui ont prétendu se dégager de la pesanteur outrancièrement fardée de ces cinq années de gesticulations scéniques que le plus mauvais metteur en scène aurait éjectées d’ un petit revers de la main droite, contrairement à certains journaleux tous dotés des mêmes verres de contact , je m’octroie cet état de grâce avec tout mon enthousiasme dans le confort des dix derniers jours de ce joli mois de Mai ,et je dis ma ferveur à célébrer l’élection de François Hollande .
Vie et mort de la mariée a été analysé dans mon blog vendu en mille et une nuits snas la moindre tête coupée mais en tranches de vives et acerbes, notes à répétition .
Il m’a donc bien fallu une dizaine de jours pour redescendre et atterrir ce 14 Mai sur le parvis de l’Elysée, au Jardin des Tuileries, et à l’Institut Marie Curie, où , comme la France joyeuse, (moins quelques uns, dont je me suis demandée si la curiosité n’aurait pas eu le dessus sur la morosité).
Ma première intention fut de remonter le fil de la passation des pouvoirs avec un moratoire omettant l’ intermède du grand perdant de la campagne. Mais venu de loin, un petit sourire vint ringardiser ma vison du perron des marches d’un palais vu et corrigé par un monde ventru et indigne de comprendre le mirage harmonieux que peut générer un monde de transparence.
Puis dans un élan de joie, ma vision fut enduite de deux couches, par ordre de grandeur : la première, unie à un rameau d’ olivier, la seconde marginale analysante , garante d’un discours de la finance.
Tant il est vrai que il a suffit de quelques jours pour changer d’ère, qu’ un diapason au sourire normalisant l’atmosphère ait accordé à l’enceinte d’ une citadelle une pureté apparente.
Certains d’ origine grincheuse et grinçante ont cru saisir comme une rapidité d’ expédition ce que peut signifier poignée de mains .« Mais baise- ton en tremblant les chaines qui nous oppriment ? ».
D’autre part baisser la tête pour regarder la même marche que l’on a montée et descendue 3650 fois, même un soldat de première classe eut été capable de la passer tête haute .
Apparaitre dans les trois valeurs du socialisme :
Art de la simplicité, art de la limitation des moyens de la marche vers le nouveau mariage de la raison et de la belle meunière , et enfin le troisième et le plus important, un rire du Président, immense ingrédient dans la symphonie ardente de ce 21e siècle ..
Ma nomination au poste d ‘analyste unie au monde des idées, imbibée uniquement du vendre a été munie d’ un passeport très spécial signé : Naïve de la musique des sphères de la haute inaptitude aux Lumières de la Ville de Paris








17/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres