"Les billets fous de Luce Caggini"

magie de l l art africain

 

Je ne connais pas la vie en Afrique noire, je n'y suis jamais allée ,cependant je ressens le pouvoir qu'exerce une statuette dogon comme une onde de ruralité du monde magique de la terre en ébullition sur tout mon corps. Ce fut un étonnement la première fois que j 'ai été confrontée à ces bois sculptés, .cela se passait au Met à New York en 1990. J ' y vivais alors, cette découverte a lié mon sort à cette ville ouverte à tous ceux qui y sont allés et qui y ont travaillé.

Depuis ce temps, l 'art s'est enseigné à moi et je fus prise de cette certitude :

Un signe mystérieux Venu du fond des cases Venait me dire

le secret d' un monde Où l'art absolu était né .

Malgré tous les livres savants qui enseignent le dessin, les couleurs , les équilibres et tout le reste ,je reste persuadée qu ' il n 'existe pas une école de l ' imagination mais une matrice de l ' invention des formes .



01/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres