"Les Billets fous de Luce Caggini"

Un jour j 'ai créé , et j 'ai su que j'étais riche .

mes  chausures.jpg


  L'art politique de Jeff Koons

 

À cause du doute, le fameux , la question récurrente est : suis- je sur la voie sans retour de cette recherche insensée , inévitable  , nourrie par une fièvre fortifiante , surgissant à chaque image, chaque perception des autres, comme une seconde colonne vertébrale qui soutiendrait une imagination charnelle ?

Recherche qui se voudrait  "vérité ", dont j 'espère ne pas atteindre le fin fond, ce qui indiquerait un autre état de vie, sans bouillonnement , sans résurgence .


L'artiste peut -il être apolitique?

Non , car il est soumis à des mues constantes . Je résonne comme un outil de métal parfois chauffé à blanc, parfois sympathiquement caramélisé en couches de plomb .

 

 Le génie des uns n 'ayant aucun rapport avec le mérite des autres ,le propre de l 'art c 'est d'être en marge entre le pur et l ' impur , et ça, dans un  non stop gérant la partie pure comme la partie impure avec  la folie des grandeurs.

 

Le vent des globes avec le  coeur de la mère -patrie c'est la combinaison la plus  paradoxale de mon audace et mes fièvres  à  vouloir toucher terre et ciel  dans la même foulée.

Un Jeff Koons est un anti- modèle de ma congénitale immersion dans le  mariage raggazina des petits pauvres avec les amoureux terrains de jeux  visibles et invisibles sans frontières.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



28/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres