"Les billets fous de Luce Caggini"

Sviatoslav Richter plays Chopin Scherzo no. 2 Op. 31 -Aimer à La Vie-à -La -Mort.

Sviatoslav Richter plays Chopin Scherzo no. 2 Op. 31

 

 

Chopin -S.Richter- scherzo en si bémol mineur,
Aimer à La Vie-à -La -Mort.

Ne jamais se séparer d’ un être de chair ou d’ esprit, ne jamais le laisser s’éloigner .
Scherzo d’ un magistral passage entre vie et mémoire  de vie, perte  du souffle  de l ‘homme fragile, blessé ,vibrant de ses blessures .

Destin, fièvre, étourdissement ,souffles et âmes mêlés de Chopin et Richter inséparables pour une nuit enchantée .
Les quatre premières notes après le fa .............la -si-ré- fa-    sont les réductions de toute la suite en majeur ,car la tonalité est répartie en quatre en octaves de vies et de cris de  prières de réponses d’ interrogations , nombreuses ardeurs de nomades dans une vie courte ,.
Perdre la voix à la veille de sa mort est déjà perçu dans les  magiques quatre notes du début .
Vif est le maître mot de ce scherzo dont la vie entière est  jouée par les glissandos de la valse des notes rageuses perdues dans le mot Scherzo .


J’ ai entendu Richter jouer ce scherzo au Festival "Les Nuits d'Alziprato"au couvent de Corbara en Corse du temps de Henry-Louis de La Grange, une nuit d’été. Était-ce la magie du lieu de ses hôtes, j ‘ai encore en moi les premières notes ..la -si- ré- fa- suspendues après le fa premier comme si notre vie à tous dépendait de cette blanche avant de sombrer dans le vide du triolet .

Sensation de l ‘ unique , de l ‘ incomparable, de l ‘ homme tremblant d’ angoisse tel que nous l ‘avons vu ,tel un impérissable attachement .

 

Mais qui sait , le chemin qu ‘ a pu prendre un souvenir magistral ?
 



16/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres